Sablage de contre marches et du faux-limon d'une escaliers

Marche, Contre-marche, Fauxlimont

Pour toutes pièces de bois, la rénovation rime très souvent avec sablage et vernissage. Cependant, alors que le procédé du vernissage est presque évident pour certains types d’ouvrage en bois, tel que les planchers, cette idée est totalement abstraite pour d’autres. C’est le cas des limons et des contres marches des escaliers. On se demande d’ailleurs comment peut-on procéder à un sablage sur ce type d’ouvrage ; nous allons le découvrir.
 

Définitions : 

Le limon : c’est généralement, deux poutres de bois placés aux deux bords des escaliers. Ils peuvent aussi être placés au milieu des escaliers ; on parle de limon centrale. Ce sont pour la plupart des pièces d’art, qui n’ont généralement qu’un but esthétique ; cependant, pour certaines constructions, leurs utilités vont bien au-delà du simple aspect esthétique ; ils soutiennent solidement les escaliers. Ce sont donc des pièces de la construction, qui nécessitent, une attention vraiment particulière.
Les contremarches : ce sont les espaces entre deux marches des escaliers. C’est un élément quasi-vertical, qui forme le fond des escaliers. Ils soutiennent eux aussi les escaliers.
 

Pourquoi faut-il sabler les contre marches et le limon de vos escaliers ? 


- Pour l’esthétique. 

C’est bien connu, le sablage permet de cacher les défauts de vos bois. À mesure que les escaliers sont utilisés, les éléments qui les composent encaissent des chocs. Ces chocs finissent par muer en déformations et creux. Les creux dans les composants des escaliers, surtout sur les contres marches sont assez évidente, et très facile à décelés. Il faut donc par moments passer par une opération de sablage, pour pouvoir redonner au bois une nouvelle jeunesse.
 
Par ailleurs, le sablage permet aussi de pouvoir changer la teinture du bois. En effet, le sablage permet de mettre à nu le bois, en vue de lui permettre de recueillir une nouvelle couche de teinture, ou de vernis.
 

- Limiter la détérioration du bois. 

Comme il est dit plus haut, l’utilisation des planchers en bois, l’usure du temps, et l’action des insectes sont des facteurs qui accélèrent la détérioration du bois. Il est donc primordial d’intervenir périodiquement pour remettre le bois en état. Le sablage permet donc ainsi d’aplanir le bois, et consiste en une sorte de traitement, qui au bout du processus permettra au bois de retrouver sa jeunesse.
 

- Pour des raisons écologiques. 

Les contres marches et les limons sont issus de l’abattage des arbres, et donc de l’exploitation des forêts. Ce qui en soi est une chose déjà assez grave. Cependant, sans le sablage de ces composantes, on serait à chaque fois obliger d’en fabriquer des nouvelles en abattant encore plus d’arbres ; ce qui ne ferait qu’alourdir notre emprunte Carbone. Il est donc préférable de procéder au sablage, afin de garder tous ces éléments dans un état optimal, le plus longtemps possible. Il est à noter qu’un limon bien entretenu peut aller à plus de 80 années de vie, contre plus d’un siècle, pour les contre marches. Le sablage en vaut la peine n’est-ce pas ?
 
Les étapes du sablage de contre marches, et de limon.
Les étapes de ce processus sont assez simples, mais ont chacune une importance cruciale, en ce qui concerne le rendu final. Il est donc très important de les observer avec minutie, afin de les réaliser avec le maximum de perfection possible. Pour un rendu impeccable.
 

- La préparation. 

On commence toujours toutes entreprises par une bonne préparation. Ici, il s’agit de se mettre d’ores et déjà dans la meilleure condition de travail. Ceci passe par une bonne gestion de l’espace, et la mise à disposition des outils.
Pensez donc à dégager de votre aire de travail, tout ce qui pourrait entraver le bon déroulement de votre projet. Comme vous aurez à travailler sur les escaliers, il serait peut-être important, de chercher à dégager les objets qui sont directement, en contre-bas de votre zone de travail. Ceci permet d’éviter que ces objets ne soient éclaboussés pas les produits que vous aurez à utiliser.
 

- Appliquer le produit décapant. 

Il existe sur le marché plusieurs marques de produits décapants. L’idéal pour vous serait de vous renseigner chez un professionnel sur les meilleures marques. Vous pouvez aussi être à l’affût des indices de certification sur les emballages. L’aspect sécuritaire n’est pas non plus à négliger. C’est ainsi qu’il va falloir bien lire les composantes du produit que vous désirez acquérir ; certains peuvent contenir des substances cancérigènes et/ou toxiques pour votre santé.
Une fois le décapant appliqué, laisser agir quelques secondes (durée inscrit généralement sur la notice, ou la boite du produit), puis à l’aide d’un grattoir, commencez à décaper.
 

- Le sablage. 

Une fois la première couche de vernis enlevé, on peut maintenant passer au sablage proprement dit. Ceci peut se faire, à l’aide d’un papier sabler fin, ou d’une sableuse à main. Il est important que la taille de la sableuse, soit proportionnelle à la surface sur laquelle elle sera utilisée, pour des questions d’ergonomie.
Une fois le sablage réussis, on peut appliquer, après nettoyage bien sûr, la couche de verni, ou de teinture. À l’aide d’un papier sablé fin, on peut sabler entre les différentes couches, pour une meilleure adhésion de la finition.
 

Attention :

En ce qui concerne les contre marches, elles sont très fines. Leurs épaisseurs, ne dépassent que rarement le 1/16 de pouce. Ce qui laisse une marge de manœuvre assez faible aux ouvriers. Il est donc très important de rester concentré lors de leur sablage, pour ne pas passer à travers.
 

Bon à savoir :

Les produits décapant peuvent être irritantes pour la peau. Il est donc conseiller de mettre des gants, quand on sait qu’on aura à manipuler ces produits. Il en va de la sécurité même de l’ouvrier. Par ailleurs, le sablage peut aussi être une opération qui émet beaucoup de poussière. Il faut donc avoir un masque respirant et filtrant, tout le long de l’opération ; et une visière en plexiglas pour arrêter les débris, qui se dirigeraient vers les yeux