Guide de pose de plancher d’ingénierie.

Guide d’installation de plancher d’ingénierie.

pose de plancher d’ingénierie

Le plancher d’ingénierie est un type de plancher assez particulier. Il s’agit d’un plancher fabriqué avec du bois véritable, associé à quelques couches de matériau composite. C’est l’un des articles les plus en vogue actuellement sur le marché des planchers. Très stable, ce type de plancher résiste relativement bien à l’humidité, et aux conditions extrêmes. Il est aussi empreint d’une certaine élégance, qui lui permet de ravir les cœurs des consommateurs. Si vous vous préparez à investir dans des travaux de rénovation, ou à installer un nouveau parquet chez vous, nous vous concoctons ici un petit guide d’installation.
 

Bon à savoir. 

Il est important de noter que les planchers d’ingénierie sont des éléments assez sensibles. Leur installation requiert une certaine attention. Par ailleurs, l’installation de ce type d’infrastructure doit se faire selon des normes bien établies. Au cas où il y aurait d’autres types de travaux de construction, il serait préférable de les réaliser, avant de procéder à l’installation des planchers d’ingénierie. Surtout, s’il s’agit des travaux impliquant des conduit d’eau, la régulation du taux d’humidité, ou de la température. De même, pour le béton et le plâtre, il est impératif que ces derniers, soient installés, et durcissent entre 60 et 90 jours avant le début des travaux d’installation du plancher d’ingénierie.
Par ailleurs, l’installateur doit toujours veiller à l’étanchéité des matériaux, et éviter que ces derniers ne soient humides lors des installations. De ce fait, il est aussi très important de veiller à ce que le système de chauffage et de ventilation de la pièce soit totalement fonctionnel, avant même le début des travaux d’installation. Par ailleurs, il faut maintenir dans la pièce une température idéale, comprise entre 19 et 24 degrés Celsius, et un taux d’humidité, variant entre 37 % et 55 %.
 

Installation des planchers d’ingénierie.  

 

- Installation par simple collage. 

C’est une des techniques les plus utilisées, et surtout les plus efficaces, pour ce genre de projet. Cette technique nécessite l’utilisation d’une colle qui sera utilisée comme part vapeur.
L’outillage pour cette entreprise ne diffère pas tellement de celui de la pose des autres types de planchers ; à quelques détails près.
Pour l’installation du plancher d’ingénierie, il faut se munir d’une scie à onglet, d’une scie sauteuse ; pour pouvoir faire les découpes.
D’une équerre et d’un ruban à mesurer pour prendre les justes mesures.
D’un cordeau à tracer et d’un crayon, pour pouvoir prendre des marques et des indications.
D’un marteau (en fer et en caoutchouc) essentiellement pour pouvoir ajuster parfaitement les lames, si le besoin venait à se présenter.
Il vous faudra aussi un ciseau à bois, pour des découpes de précision, un niveau, pour s’assurer de l’ajustement du plancher, et un aspirateur, pour évacuer la poussière, et ainsi garder un plan de travail plus ou moins propre.
Il est important de vérifier l’état du sous plancher, avant même de commencer la pose du plancher d’ingénierie. En réalité, la réussite de toute l’opération dépend de ce facteur cruciale que représente le sous-plancher. C’est le dispositif qui assurera un alignement parfait du plancher, et permettra d’éviter les grognements, quand on marche dessus. Il est donc que ces derniers soient conformes aux normes de construction en vigueur.
Mettez de l’espace de l’ordre des ¼ po du bout des planches et ½ po sur la longueur, entre les planches et le mur, puis tracer les lignes de départ, de manière à faciliter l’orientation de la première ligne. La première ligne est en quelques sortes le miroir de toute l’installation. Il est important qu’il soit installé dans les règles de l’art, pour permettre un parfait parallélisme de tout le dispositif. Continuez, en appliquant la colle sur la surface, avec une truelle en tenant un angle de 45 degrés, ceci vous permettra de garder une certaine uniformité dans l’application de la colle.
Une fois la colle appliquée, c’est le moment maintenant de poser chaque lame du plancher. Penser à appuyer suffisamment dessus, pour que ces derniers adhèrent à l’enduit. C’est ici que le marteau en caoutchouc entre en scène. Il est aussi possible de marcher sur le dispositif, faisant ainsi du poids de votre corps, un moyen de pression sur les lames, qui leur permettra d’adhérer efficacement. Pour éviter les risques de chevauchement, un décalage de 15 cm du bout des lamelles adjacentes est souvent préconisé.
 
N’oubliez pas d’essuyer au fur et à mesure que les travaux avancent, les résidus de colle, avant que ce dernier ne durcisse.
Il faut généralement un minimum de 24 heures de séchage, pour que le plancher soit totalement praticable.
 

Installation en double collage.

 
Il est toujours important de vérifier l’état du sous plancher, et de veiller qu’il soit en adéquation avec les normes de sécurité en vigueur.
Vous aurez également besoin des outils de travail, déjà citer pour la technique d’installation précédente, mais aussi de papier acoustique (vous avez le choix.) d’un couteau à lame rétractable ou d’un ciseau régulier.
Commencez tout d’abord par découper avec le ciseau ou le couteau à lame rétractable le papier acoustique. Il est impératif lors de l’installation de cette membrane, que le coté aluminé soit disposer vers le haut, afin de réfléchir la température de la pièce vers le plancher.
Ensuite, on couvre toute la surface de travail de la membrane, en prenant soin de remonter à 5 centimètres environs sur le mur. Il ne doit y avoir aucun espace où la membrane soit absente. Il est impératif que cette dernière couvre la totalité du plan de travail. De même, il faut éviter au maximum que la membrane ne se superpose.
Par la suite, il faut s’assurer que les joints soient parfaitement collés au sous-plancher. Il n’y a pas forcement nécessité de sceller la jonction des membranes avec du ruban adhésif. Cependant, on peut essayer de rouler un objet assez lourd, à l’instar du rouleau de 35 à 45 kg dessus, pour s’assurer du transfert d’adhésif. Une fois, cette étape franchit, on peut désormais commencer l’installation du plancher d’ingénierie en bonne et due forme. Pour une installation digne du travail d’un professionnel, il est important que les lames soient bien droites, et bien alignées ; Une fois, cette étape franchit, on peut désormais commencer l’installation du plancher d’ingénierie en bonne et due forme.