Décaper sabler un escalier de bois

Le décapage ou le sablage d'un escalier de bois.

Décaper sabler  un escalier de bois

L’avantage avec les planchers de bois, c’est qu’ils peuvent à tout moment au cours de leur vie, faire l’objet de petits travaux, et retrouver une nouvelle jeunesse. Très souvent, ceci passe par l’étape du décapage ou du sablage. Des méthodes  abrasives, qui permettent de défaire le plancher de sa vielle couche mate et usée par le temps, et  de le revêtir d’une nouvelle couche brillante et lustrée. Mais comment cette méthode s’applique t’elle ? Avec quel processus, tout ceci peut aboutir.

Le décapage ou le sablage : des procéder à faire étape par étape. 

En effet, le décapage et le sablage sont des procédés plutôt exigeants. Ils sont donc empreints d’une très grande dose de concentration et de maîtrise. Si vous prétendez vous aventurer dans une entreprise de ce type, vous devez tout d’abord aller à la chasse aux informations, pour trouver le procédé idéal qu’il vous faut adopter. Nous vous listons ici quelques étapes qui vous permettrons de mener à bon port votre entreprise de décapage ou de sablage de plancher.

- La préparation du chantier. 

La préparation du chantier est une étape primordiale. Elle vient bien avant le début effectif des travaux. Cependant, le bon déroulement de tout le processus, et donc le résultat final en dépendent. Pendant cette étape, vous devez préparer votre espace de travail, de manière à ne pas vous retrouver gêné par quoi que ce soit, pendant votre travail. Ceci passe par l’aération du plan de travail. Vous devez débarrasser le plancher de toutes sortes de meubles, ou d’objets décoratif, susceptible de vous empêcher dans l’avancement des travaux. Par ailleurs, il est aussi important de penser à couvrir les meubles présents dans l’espace de travail, et dans ses environs, afin que ces derniers ne soient pas touchés par la poussière que les travaux de sablage auront à produire, car en effet, le sablage peut être un procéder tellement poussiéreux dans certaines conditions. Cependant, avant même de commencer la préparation du chantier, vous devez savoir si vous partez sur un décapage, ou un sablage en bon et due forme.

1- Le décapage

 
Il s’agit d’un procédé qui consiste à enlever le vernis et la couche protectrice d’un plancher en y appliquant un produit décapant. En réalité, il existe deux types de décapages ; le décapage thermique, et le décapage chimique. Malheureusement, ces deux techniques ne sont pas accessibles à chacun de nous. Le décapage thermique étant une méthode nécessitant une grande adresse et une forte maîtrise, il est déconseillé aux novices et aux apprentis d’en faire usage. Le décapage chimique reste alors le processus le plus utilisé et le plus abordable; et il reste à tous les coups plus facile d’usage.

Quelques étapes du décapage. 

- Avant de commencer tous types de travaux, il est important de se rassurer qu’on a bien à sa disposition les bons outils de travail et de protection. Pour un décapage chimique, vous aurez besoin d’un gant en caoutchouc et des chaussures de circonstance. Un masque filtrant ne serait pas non plus de trop ; car il y aura dégagement de certaines substances plus ou moins toxique pendant la réaction chimique, consécutive à l’application du produit décapant. N’hésitez pas non plus à aérer l’espace de travail au maximum ; c’est aussi très important, pour éviter l’accumulation d’éléments toxiques.


- Une fois que vous été sûr d’avoir à votre disposition tous les accessoires qu’il vous faut, vous pouvez passer à l’application du produit décapant. N’hésitez pas sur l’étalage du produit ; soyez généreux dans l’application. Tout en respectant les consignes de sécurité inscrites sur le bocal contenant votre produit décapant. Attendez de voir apparaître sur le plancher des bulles, pour savoir que le décapant à commencer son travail. À l’aide d’une spatule, commencez donc à enlever délicatement la couche de vernis. N’hésitez pas à reproduire ce schéma jusqu’à ce que la couche de vernis ne disparaît totalement. 

- Une fois que vous êtes sûr d’avoir enlevé toute la couche de vernis du plancher, vous allez procéder à ce qu’on appel dans le jargon, « le bain d’arrêt ». Il s’agit d’inhiber l’action d’éventuels résidus de décapant qui seraient restés dans les pores du bois du plancher. Cette  opération est à réaliser avec délicatesse, au risque d’endommager le bois. Vous pouvez maintenant passer au sablage ou au ponçage.

Le sablage : c’est une technique qui permet lui aussi d’enlever la vieille couche de vernis sur un plancher ou en l’occurrence d’aplatir sa surface un peu trop endommagée par le temps. Cette fois-ci, on utilise des produits à caractère abrasif, à l’instar du sable, ou de papiers granulés.

- Dans un premier temps, il faut s’assurer de disposer des accessoires nécessaires ; une sableuse, des papiers à grain adéquats, un marqueur pour prendre des dimensions, et un aspirateur, pour toujours maintenir le plancher propre. Vous aurez aussi besoin pour votre sécurité, un masque respirant (quand vous n’avez pas opté pour un sablage sans poussière.).

 

- Une fois tous les accessoires rassemblés et le chantier bien préparé, vous pouvez désormais passer au sablage proprement dit. À cette étape, vous faites passer votre sableuse à la surface du plancher, afin de lui permettre d’enlever la couche supérieure du bois, un peu trop cabosser. Pour ce faire, vous devez déjà au préalable avoir pris le temps de marquer les endroits où votre plancher est les plus endommagés.

 

- Faites passer votre sableuse de manière à obtenir un résultat uniforme. Ne faites pas du surplace au risque de creuser fortement le plancher. Il est important que vos gestes soient d’une très grande souplesse. Faites des mouvements amples. Il est parfois conseiller de commencer au coin des murs et d’évoluer rapidement vers la porte de sortie. En réalité, tous les résultats de votre travail dépendront de comment, vous aurez géré cette phase. Faites donc attention à vos moindres gestes.

- La réussite de cette étape dépend aussi beaucoup des accessoires que vous aurez à utiliser. Faites donc le choix selon la qualité, et la dureté du bois de votre plancher.