Sous-plancher

Estimation à domicile

Pose sous-plancher

Pose sous-plancher

La nature et la qualité d’installation du sous-plancher déterminent la durabilité et la robustesse d’un revêtement de sol et contribuent notamment à garantir la résistance d’un plancher en bois. Il existe plusieurs types de sous-plancher, à choisir selon le revêtement de sol choisi.

Les différents types de sous-plancher pour les planchers en bois

La sélection du sous-plancher adapté repose sur plusieurs critères dont les plus importants sont le type de plancher choisi et les caractéristiques de l’environnement et de la pièce qui doit accueillir le revêtement de sol.

Un sous-plancher en contreplaqué est adapté pour un plancher en bois brut ou en bois massif. Les dimensions et l’épaisseur de chaque panneau de contreplaqué sont définies en fonction de la surface comprise entre les solives. Il est vivement conseillé de prendre conseil auprès d’un professionnel dans le domaine de la construction et/ou du revêtement de sol pour s’assurer de bien choisir les lames de contreplaqué adaptées.

Un sous-plancher en béton convient pour un plancher d’ingénierie flottant. Il est primordial de bien préparer la dalle de béton avant la pose du revêtement. Le sous-plancher en béton doit notamment être parfaitement sec et plan. Le moindre dénivelé doit absolument être corrigé avec de la chape. Il est également possible et fortement conseillé d’insérer des matières isolantes comme le feutre, le caoutchouc ou la mousse dans l’espace vide situé entre la dalle en béton et le plancher pour réduire le bruit de pas et les bruits de choc sur le plancher en bois et, ainsi, disposer d’une bonne isolation acoustique. Ajouter du liège entre le plancher et le sol en béton permet d’offrir une meilleure stabilité et une robustesse accrue au revêtement en bois. Un sous-plancher en pare vapeur octroie davantage de résistance à un plancher d’ingénierie installée sur le sol d’une pièce humide et/ou exposée à la chaleur.

La préparation des sous-planchers

La qualité d’installation des sous-planchers influent sur la résistance et la durabilité du revêtement de sol. La méthode de pose diffère d’un type de sous-plancher à l’autre.

Les panneaux de contreplaqué se fixent directement aux solives avec des clous spéciaux, des vis à terrasse ou des vis à plancher. Veillez à placer des clous ou des vis tous les 10 à 15 cm, au centre du panneau de contreplaqué et tous les 5 à 10 cm sur les bords. Un maintien optimal du sous-plancher garantit la stabilité du plancher de bois massif.

Le sous-plancher en dalle de béton doit être soumis à un test d’humidité avant l’installation du plancher en bois. Le taux d’humidité ne doit pas excéder 4 %. Si le taux est supérieur à la limite indiquée, il est nécessaire de procéder à une évaluation du chlorure de calcium. Le béton doit être entièrement recouvert d’une matière imperméable s’il contient un taux élevé de chlorure de calcium. Cette substance est très nocive pour le bois naturel. Il est absolument déconseillé de poser un plancher en bois franc sur une dalle de béton humide. Un plancher d’ingénierie convient davantage pour recouvrir un sous-plancher en béton humide.